Le drone d’inventaire « Flybox » décolle

À l’avenir, un drone se chargera de l’inventaire
À l’occasion du salon professionnel LogiMAT, Linde Material Handling a présenté avec fierté le drone « Flybox » qui simplifiera grandement l’inventaire des marchandises en stock à l’avenir.
Flybox Linde Drone

Le Flybox, né d’une collaboration entre Linde Material Handling et Balyo, est connecté à un gerbeur MATIC robotisé via un transformateur et un câble à réglage automatique. Ainsi, les deux grands obstacles à l’utilisation de drones dans les entrepôts sont vaincus : 

  • Le drone est à présent alimenté en continu au lieu d’être alimenté par des batteries de drone limitées.
  • La géo-navigation par une collaboration entre le drone et le gerbeur remplace la coordination par GPS qui est souvent difficile dans les entrepôts en raison d’une réception limitée.
Au niveau de chaque rayonnage vers lequel le gerbeur est envoyé, le drone accomplit un mouvement vertical, tout en prenant des photos de tous les produits et en lisant les codes-barres. Tout l’entrepôt est parcouru de cette manière et les informations sont envoyées vers un ordinateur où toutes les données peuvent être consultées via un logiciel.

Ceci permet d’économiser du temps coûteux, et le terme coûteux peut être pris à la lettre ici. Selon les experts, les entreprises consacrent, en effet, jusqu’à huit pourcents de la valeur du stock inventorié à du personnel (intérimaire), des formalités et l’achat d’appareils auxiliaires. Simultanément, le processus de comptage manuel entraîne également des erreurs dans les opérations, des accidents ou des dommages aux marchandises et au matériel.

Avec le « Flybox », tous ces problèmes pourront bientôt appartenir au passé. Le drone est conçu pour travailler de manière totalement autonome, ce qui lui permet de finir l’inventaire en dehors des horaires de travail habituels, comme pendant le week-end ou les jours fériés.

À l’avenir, Linde Material Handling souhaite proposer le drone comme option supplémentaire avec les véhicules robotisés MATIC. Le drone est livré dans une caisse de 1,5 x 2 mètres, compatible avec un gerbeur. Celle-ci peut facilement être placée sur les bras ou les fourches d’un chariot robotisé de Linde. Dès que le drone a numérisé les emplacements de rayonnage programmés, il retourne à son « lieu d’atterrissage » dans le conteneur pour y attendre sa prochaine mission.