Puis-je circuler avec mon chariot élévateur sur la voie publique ?

La plupart des entreprises utilisent exclusivement les chariots élévateurs sur leur propre site mais, dans certains cas, il est nécessaire d'engager un chariot élévateur sur la voie publique. C'est autorisé, mais d'autres règles sont applicables au chariot circulant sur la voie publique qu'à ceux utilisés sur un terrain privé. Découvrez ici les points requérant une attention particulière dans ce cas.
Chariot élévateur sur la voie publique
Pour les chariots exclusivement utilisés sur votre site, il ne faut pas tenir compte des règles du code de la route. Il en va tout autrement lorsque votre ou vos chariots élévateurs doivent circuler sur la voie publique et ce, sans distinction du type de chariot, qu'il fonctionne au diesel, au GPL ou à l'électricité. Voici un bref aperçu des principaux points à prendre en considération.
Plaque minéralogique
Tout chariot élévateur s'engageant sur la voie publique doit être enregistré et pourvu d'une plaque d'immatriculation.

« Tout véhicule à moteur (et sa remorque dont la masse maximum autorisée excède 750 kg) doit, pour pouvoir circuler sur la voie publique, être au préalable immatriculé dans le répertoire des véhicules tenu par la DIV. Lors de l'inscription dans ce registre, vous obtenez un certificat et une marque (plaque arrière) d'immatriculation. » (Source : SPF Mobilité et Transport)

Si votre chariot élévateur Linde n'a pas encore été enregistré précédemment, vous pouvez toujours nous confier cette démarche administrative.

Assurance

Si vous n'utilisez votre chariot élévateur que dans les limites du site de votre entreprise, il n'est pas nécessaire de souscrire une assurance RC (responsabilité civile). Dès que vous circulez cependant avec votre chariot sur la voie publique et qu'il dispose d'une plaque minéralogique, il est soumis aux mêmes règles que celles applicables aux voitures particulières, ce qui rend obligatoire la souscription d'une assurance RC.

Permis de conduire

À partir du moment où vous engagez votre chariot élévateur sur la voie publique, vous devez être au courant du code de la route, tout comme les autres usagers de la route et la détention d'un permis de conduire est alors obligatoire. Sur ce point, il convient de distinguer trois catégories de permis :
Permis B : masse maximale autorisée < 3,5 tonnes
Permis C1 : masse maximale autorisée > 3,5 tonnes et < 7,5 tonnes
Permis C : masse maximale autorisée > 7,5 tonnes

Si vous utilisez en outre votre chariot élévateur pour la traction de remorques ou de tout autre moyen de transport d'un poids supérieur à 750 kg, vous devez disposer d'un permis de conduire BE, C1E ou CE.

Remarque : Les caristes ne doivent pas être en possession de l'attestation de capacité professionnelle avec code 95, étant donné que les chariots ne dépasseront jamais la vitesse maximale de 45 km/h.

Équipements

Dans ce domaine également, les chariots élévateurs circulant sur la voie publique doivent satisfaire aux mêmes prescriptions que tous les autres véhicules. Concrètement, cela revient à dire que ces chariots doivent être équipés des éléments suivants :

deux feux de croisement et deux feux de position à l'avant,
deux feux arrière, deux feux rouges et au moins deux réflecteurs rouges à l'arrière,
un feu d'éclairage de plaque d'immatriculation,
des feux clignotants à l'avant et à l'arrière,
un triangle réfléchissant à l'arrière,
des feux de détresse,
un extincteur,
des autocollants indiquant une vitesse maximale de 20 km/h